Suivis de l'échec

Publié le par Stéphanie L

Prise de sang suivante une semaine après : 129. Ca diminue à mon grand désespoir, mais au moins on a digéré la nouvelle et on s'est fait à l'idée que c'était fichu.

92, toujours dans le bon sens, c'est long à redescendre .. Hâte que tout soit fini pour tourner la page définitivement.

137 ?! Le taux remonte ?? Encore un bon coup de stress et d'incompréhension. Appel à l'hôpital il faut refaire des contrôles plus réguliers, ça ne s'élimine pas bien.

131 : ouf ça redescend.

184 ça remonte, de retour au CHR pour faire une écho pour voir si on ne voit rien quand même. L'interne suspecte une Grossesse Extra Utérine et voit une masse à côté de l'ovaire gauche. Je suis prise au dépourvu et suis transférée aux urgences, moi qui m'étais absentée 1h de mon boulot.. J'appelle mon chef et le préviens que je ne reviendrai pas, puis mon mari, lui explique qu'ils veulent interrompre la grossesse par une mini-injection de chimio. Je ne veux pas faire ça là maintenant et toute seule, mon mari bosse à plus d'une heure de route.. Je ne fais que pleurer dans la salle d'attente autour de toutes les futures mamans qui elles rayonnent. On me recontrôle le taux de Béta HCG, ça a remonté : 233. On ne me laisse pas le choix : injection de Méthotrexate ou intervention chirurgicale on n'attend plus. Je préfère l'injection finalement même si ça veut dire pas de grossesse pendant 6 mois. Nous sommes fin Novembre, il faut retourner toutes les semaines faire une prise de sang si le taux d'HCG ne diminue pas il faudra faire une deuxième injection voir une opération.

Premier contrôle, taux en augmentation mais c'est la réaction au produit, il faut attendre la fois suivante pour voir si ça réagit normalement.

Ca a mis 1 mois pour revenir à 0 : le lendemain de Noël .. On me dit qu'il ne faut pas de grossesse avant 3 mois :( De toute façon, on n'est plus à ça près ..

Ce fut une fin d'année éprouvante !! Pas trop le coeur aux fêtes.. Finalement la pause forcée ne va pas nous faire de mal ..

Publié dans pma, fausse-couche

Commenter cet article