Rdv avancé

Publié le par Moietdamenature

Au réveil, grosse panique : perte de glaire sanguinolente. Déjà que je m'inquiétais de la disparition de mes symptômes, je me dis que j'avais raison que la grossesse s'est bien interrompue au même stade que la dernière fois. J'essaye de me calmer et de me resaisir mais impossible. Pas le choix que d'aller au boulot je suis seule. Mon chef voit que je ne suis pas bien et m'ordonne d'appeler la clinique et d'y aller si nécessaire. Ni une ni deux je les appelle mais on est mercredi ce n'est ouvert que le matin. J'arrive tout de même à avoir la secrétaire et lui explique mes inquiétudes. Elle voit avec mon médecin et me rappelle. Mon super médecin va me recevoir entre deux, youpi! Je vais enfin être fixée mais mon mari ne sera toujours pas la.. La route est bloquée par les agriculteurs, grr. J'ai donc visité toute la campagne aux alentours pour me rendre à la PMA. J'ai du ensuite patienter 1h avant qu'elle me prenne, je n'en pouvais plus, totalement angoissée. Je fond en larme des que je rentre dans le cabinet, elle me demande tous les détails et est désemparée elle pense elle aussi que c'est fini. Voilà l'écho et je me fais gentiment gronder car nos deux petits sont là et vont bien. Elle me montre qu'ils ont bien grandi, que leurs cœurs battent toujours et même qu'ils bougent un peu. J'ai beau le voir, je ne réalise pas et ai du mal à y croire. Elle ne trouve pas de cause de saignement, j'ai même eu le droit à un examen mais non rien, le col est archi-ferme rien qui ne fasse penser qu'une fausse-couche se prépare. De quoi me rassurer mais je n'arrive pas à me détendre. Je préviens immédiatement mon mari qui est soulagé, j'avais réussi à lui transmettre mes angoisses.. Donc le programme est d'essayer de se détendre, je pense rappeler l'acupuncteur car j'ai beau savoir que tout va bien, je ne suis toujours pas sereine.

Le prochain Rdv est le 10/08 à la maternité. Ca me paraît si loin et j'appréhende la prise en charge, pas envie de redevenir un simple numéro, je vais avoir besoin de proximité et disponibilité.

Commenter cet article

Bounty Caramel 22/07/2015 21:28

Ouf !!! Soulagée, ravie, sublime !
Comme dit la Miss, le premier trimestre est parfois d'une angoisse totale avec ces pertes, et certainement d'autant plus avec un tel parcours derrière toi...
Des énormes bises
PS : si tu le sens pas, peux-tu être en arrêt ? ou/et as-tu des congés proches ?

Moietdamenature 22/07/2015 21:34

Congés fin août malheureusement, je ne fais pas un boulot très fatiguant et ça a le mérite de changer un peu les idées. Je n'hésiterai pas à me mettre en arrêt si besoin mais pour l'instant pas vraiment nécessaire. Je pense que j'ai surtout besoin de repos, et c'est ce que je fais des que je rentre le soir.

chacha 22/07/2015 21:11

Le stress ne s'arrête jamais pour nous les pmettes je pense! Nous savons plus que tout que rien n'est jamais acquis... et imaginons même parfois, voire souvent le pire...mais c'est tellement compréhensible. Durant toute ma grossesse je suis restée abonnée au papier toilette blanc et aujourd'hui même 10 mois après mon accouchement je conserve certains réflexes! En tout cas heureuse pour toi que tout aille bien! Je pense également qu' une sage femme à l'écoute pourra t'aider.

Moietdamenature 23/07/2015 08:58

Merci pour ton message chacha

isa 22/07/2015 20:23

Tu trouveras une sage femme a l ecoute j en suis certaine.

isa 24/07/2015 15:06

le suivi de grossesse est assuré par une sage femme ou un gynéco.

pour ma part j'avais vu assez de gyneco, du coup j'ai fait le choix d'une sage femme libérale.
mon gygy de pma je l'ai quitté à l'écho du 1er trimestre, et je voyais des gynécos lors des echos à l'hopital et c'est tout

Moietdamenature 23/07/2015 08:59

Une sage-femme? C'est pas le gyneco qui fait le suivi?

Miss Kangourou 22/07/2015 20:18

Ouf !! Soulagée que tout aille bien. C'est si dur le premier trimestre pour une pmette. Tout va bien, les bébés poussent, et les pertes sont fréquentes (cf Bounty entre autres) bisous

Moietdamenature 23/07/2015 09:00

Oui j'ai beau savoir qu'il ne faut pas forcément s'inquiéter mais c'est plus fort que moi, je n'arrive pas à rester zen