Fin des vacances - Retour à la réalité

Publié le par Stéphanie

Et voilà nous sommes rentrés hier soir. Ce fut de très bonnes vacances jusqu'à l'arrivée chez ma soeur en Bourgogne.

Nous avons été très bien accueillis en Bretagne chez des cyber-potes que nous rencontrions pour la première fois. Découverte magique de la forêt de Brocéliande. Ensuite très bon séjour dans le Lot avec l'émouvant mariage de mon collègue. De très bons moments. Contente de revoir ma soeur car ça fait un moment qu'on ne s'est pas vus.

On arrive le soir, ils sortent des bulles pour l'apéro :

-"On trinque à quoi?"

-"A nous, au fait de se voir"

-"Non ! On va trinquer à notre bébé : ta soeur est enceinte !"

... Grand moment de silence, je regarde mon mari qui est bouche-bée, il me regarde lui aussi. Je lui ai toujours dit que j'aurai du mal le jour où ma soeur serait enceinte avant moi. Tout le monde a les yeux braqués sur moi et guette ma réaction. Bien entendu les larmes ont monté. Je m'excuse vaguement. Ils connaissent notre situation et donc disent qu'il n'y a de soucis, qu'ils comprennent et que c'est pour ça qu'ils nous l'annoncent en premier. Ainsi je ne m'éffondrerai plus au moment des prochaines annonces. Je me lève et vais chercher un mouchoir, souffle un bon coup, je reviens les embrasse et les félicite tout de même. Ils nous disent très vite qu'elle a arrêté sa pillule et que ça a fonctionné immédiatement. Arrêt pillule le 28 Mai, test il y a une semaine confirmée par pds. Taux à 325, je lui dis que c'est tout récent et que ça n'a pas plus d'un mois comme pourrait le faire penser ses dernières règles. Dans la foulée ils nous annoncent qu'ils débarquent en Septembre pour faire les annonces. Ca va, j'encaisse et arrive à ne plus pleurer non stop.

Elle me dit qu'elle fait une écho le lendemain matin et que je peux l'accompagner si je le souhaite.

-"Non merci ! C'est gentil mais je vais m'épargner ça. En plus si tôt, tu ne verras pas grand chose"

Ils rentrent de l'écho

-"C'est nul, on voit rien, on ne voit qu'une tâche"

-"Ben oui c'est normal c'est encore tôt, retourne dans 15 jours pour voir l'activité cardiaque"

-"Oh non, ça ira, je verrai avec un gynéco"

Elle a revu son médecin traitant car elle n'a pas de gynéco, et étant porteuse d'une maladie génétique qui provoque des troubles de la coagulation, elle doit être suivie de près. Ils ont appelé le CHR de Lille car elle devait les prévenir dès qu'elle était enceinte, mais ayant changé de région ils ne feront pas le suivi. Elle doit voir un angiologue qui indiquera s'il faut un suivi particulier. Elle prend aussi RDV avec un gynéco sans prévenir qu'elle a ce souci de santé et souffle quand je lui dis qu'elle doit les rappeler pour les prévenir car elle aura peut être un RDV plus vite. De toute façon elle refuse un RDV plus tôt, elle compte bien ne rien changer à ses vacances, advienne que pourra.

Toujours en mode "j'encaisse au plus profond en gardant la tête haute"

Si seulement il n'y avait eu que ça, mais non ça n'a parlé que bébé pendant 3 jours

-"Ce sera un garçon"

-"Non des jumeaux"

-"Je suis trop fort ! Appelez-moi Lucky Luke de mettre ta soeur enceinte avec des cycles aussi merdiques"

-"On s'y est mis car il a déjà 33 ans (âge de mon mari) et il ne veut pas d'enfant à 35 ans, il trouve que ça fait vieux après"

Euh .. On a quel âge nous ?! Tu crois qu'on choisit .. Beaucoup de gaffe et de manque de tact ..

Comme toute grande soeur, je lui ai prodigué les quelques conseils que je connais : alimentation, alcool, soleil

-"Pff, 9 mois de contraintes"

-"J'aimerai avoir tes contraintes alors arrêtes de râler" (piqûre de rappel nécessaire)

-"Pff, il faut faire une prise de sang pour le HIV"

-"Nous on le fait tous les 6 mois, c'est pas la mort une prise de sang ! Et puis tu ne l'as jamais fait le dépistage alors ce n'est pas inutile"

Enfin bref, ça n'a été que des choses comme ça pendant 3 jours, je me sentais mal à l'aise, j'avais hâte de partir. Une fois dans la voiture sur la route du retour, j'ai vite chaussé les lunettes de soleil et ai laissé les larmes couler en silence pendant de longues minutes.

Maintenant, je ne dois rien laisser paraître et ne pas commettre de gaffe auprès de ma famille.

Ce matin, j'ai vu mon gynéco en larmes pour changer. Elle me dit que c'est rare de faire mon parcours, qu'il n'y a malheureusement pas d'explications. J'ai demandé si on pouvait changer de centre. Elle m'a dit que mon médecin PMA était vraiment bon dans son domaine. Je n'ai pas dit le contraire, mais on voit plus les internes qui se contredisent entre eux que le médecin en lui même. J'ai besoin d'un suivi un peu plus personnel. J'ai parlé du privé, elle m'a dit qu'il fallait une très bonne mutuelle. Elle voit mon médecin PMA en Septembre et va lui parler de mon ressenti. En effet, ils se voient pour une convention intitulée : "Comment réagir face à l'échec après une FIV". Du coup je ne sais pas quoi faire. Dans tous les cas on termine cette FIV, car il nous reste 3 embryons et on verra ensuite. Reprise des hostilité en Septembre.

Fin des vacances - Retour à la réalité

Commenter cet article

Lefufu 02/02/2016 23:16

Je decouvre ton blog ce soir.... je suis tellement émue par ton parcours . Je ne peux pas imaginer tes douleurs, peines et tristesses mais ton parcours m'emeut beaucoup. Tu es une battqnte7, bravo ! !!

Sabrina 01/08/2013 21:14

Quelle rage tu as du ressentir et comme tu as dû te sentir mal pendant ces 3 jours :( malheureusement les gens autour de nous sont plein de bonnes intentions et comme ils ne passent pas par là ils ne comprennent pas pourquoi ça nous fait si mal et ce qui semble naturel pour eux, ils ne comprennent pas combien ça peut nous ruiner le moral :( courage pour la suite de la grossesse de ta sœur, et si tu sent qu'elle va trop loin n'hésites pas de lui expliquer calmement que tu aimerais qu'elle fasse un peu plus attention à ce que tu dis. courage ma belle

nanouchka 30/07/2013 12:32

je n'ai pas de mots pour leur comportement tout en connaissant votre combat
je ne pourrai rien excuser, les mots font mal même s'ils sont dit "sans le vouloir"
un peu de réflexion de leur part aurait été un minimum je trouve
je te fais un gros calin et pense fort à toi
de gros bisous

Hélène 24/07/2013 20:30

Que c'est dur...courage et des bisous

Agnès 23/07/2013 17:03

C'est vraiment abusé ils connaissent votre parcours ils auraient pu éviter ces réflexions a la con qui blessent énormément
3 embryons vous attendent 3 chances
Plein de bisous ♥

Little Wife 22/07/2013 22:51

Je suis désolée de lire ton post, ce que tu as vécu pendant 3 jours ressemble à de la torture. Je n'aurais pas eu ta patience, ta prévenance avec ta sœur.
Tu me sembles bien courageuse.
Bises.