Deuxième échographie ou le monde qui sécroule

Publié le par Stéphanie L

21 Juin 2012

Voilà le jour tant attendu de la deuxième échographie où on se revoyait juste pour préparer le transfert de mon dossier à la maternité de mon choix.

Malheureusement, ça a été une journée horrible. L'interne fait l'écho mais ne dit rien et bouge dans tous les sens. On comprend qu'il y a quelque chose qui ne va pas et surtout on ne voit pas le coeur scintiller comme la dernière fois. Le médecin se dirige alors vers l'écran et nous dit qu'elle a de mauvaises nouvelles, que la grossesse s'est interrompue, qu'il n'y a plus d'activité cardiaque.

Aucune explication, une femme fait 2 à 3 fausses-couches dans sa vie ...

Je n'ai eu aucune douleur, aucun saignement, aucun signe qui aurait pu le faire penser. On ne s'y attendait vraiment pas, on est complètement anéantis. Je dois arrêter la progestérone car c'est peut être pour ça qu'il n'est pas encore parti de lui même, en espérant qu'il y aura une expulsion naturelle le week-end mais rien.

Mardi je vois toujours l'obstétricien, c'est lui qui va gérer cette fausse-couche au lieu de suivre ma grossesse et programmer un curetage qui sera sûrement nécessaire.

Très dur de se remettre, de digérer tout ça, on se demande pourquoi nous, pourquoi c'est si difficile, pourquoi rien ne se passe simplement, on se dit que la vie est si injuste et cruelle.
Encore une épreuve à surmonter pour refaire une tentative dans quelques mois en souhaitant qu'on ait vécus le pire, mais comment rester serein pour l'avenir ?!

Publié dans pma, fiv, fausse-couche, gne

Commenter cet article